Quelle est la différence entre la consommation électrique d’une usine et celle d’une habitation ?

Quelle est la différence entre la consommation électrique d’une usine et celle d’une habitation ?

On le sait, la consommation électrique est étroitement liée à la base à la puissance du compteur à laquelle on souscrit. Dans la plupart des foyers français, c’est un compteur de 6 kVA. Un site, une usine quelle que soit son domaine de fabrication et de production dépasse inévitablement cette puissance de compteur et dépense une quantité énorme d’énergie à l’année.


La consommation d’une usine

Les 5 filières les plus consommatrices d’énergie en France sont les suivantes :

  • l’industrie du papier et carton
  • l’industrie agro-alimentaire
  • l’industrie du caoutchouc, plastique, et autres produits minéraux non métalliques
  • la métallurgie
  • l’industrie chimique

A titre d’exemple pour l’année 2009, ces usines ont eu une consommation finale de 32,7 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), soit 21 % de l’énergie finale totale consommée en France.

L‘industrie agro-alimentaire à elle seule et un an plus tard a consommé 5 294 000 tonnes équivalent-pétrole (tep).

 

Le gaz, l’énergie la plus consommée

 

Dans le détail des énergies consommées et toujours dans le secteur de l’agro-alimentaire, on s’aperçoit que les combustibles sont toujours largement majoritaires, représentant 62% des énergies consommées, contre 33% pour l’électricité et 5% pour l’achat de vapeur.

Parmi eux, c’est le gaz naturel qui est le plus utilisé, avec à lui seul près de 2,5 millions de tep, soit 76% des combustibles consommés, ou encore 47% du total des énergies brutes.

Et pour cause : le gaz est l’énergie la plus au chauffage des aliments et de leurs composants, et que, grâce à la baisse de son prix en 2010, le gaz naturel a permis de limiter la hausse de la facture énergétique des industries agroalimentaires.

 

L’électricité quant à elle, avec 33% des énergies consommées, reste la deuxième énergie la plus utilisée par les entreprises agroalimentaires, pour un total de 1,7 millions de tep (+6% sur un an), malgré une augmentation “contrôlée” du prix du kWh constante (de l’ordre du +2.8% par an), En effet, ce qui ne baisse pas, c’est le prix de l’énergie.

 

La consommation électrique d’une habitation

 

A titre de comparaison, on estime la consommation moyenne d’un foyer à 18572 kWh/an, ce qui, pour un logement de 91m2 en moyenne représente une consommation de 204 kWh/m2/an. La répartition moyenne est de 83% pour les usages liés à la chaleur (chauffage, cuisson, eau chaude), de 17% pour les usages d’électricité spécifique (appareils).

On se base sur le fait que plus la surface à chauffer est grande, plus la facture en électricité est élevée. La consommation annuelle moyenne pour chauffer un logement est de 100 kWh par mètre carré. Il faut toutefois tenir compte du niveau d’isolation de votre maison et de vos habitudes de consommation.

En ce qui concerne l’électroménager, on estime une dépense de 1100 kWh/an en moyenne, et ce quelle que soit la surface du logement. Si le ménage se compose de 4 personnes, cette consommation peut s’élever jusqu’à 4400 kWh/an, et ainsi de suite.

Rien à voir donc par rapport à la proportion de l’utilisation des énergies d’une usine. malgré le nombre de foyers en France, les usines restent les principaux utilisateurs de l’énergie.

Quelle est la différence entre la consommation électrique d’une usine et celle d’une habitation ?